Claude Arnaud

Claude Arnaud

This user hasn't shared any profile information

Home page: http://www.claude-arnaud.com

Posts by Claude Arnaud

Le 22 décembre, avec Fabrice LUCHINI

0

Le jeudi 22 décembre 2022 à 21 heures, Claude ARNAUD dialoguera avec Fabrice LUCHINI après la lecture par ce dernier de quelques grands textes de NIETZSCHE, au théâtre de l’Atelier, 1 place Charles-Dullin, Paris 75018. Une bonne façon de fêter un NOEL laïc avec autre chose que des bûches. Les places sont à 20, 30 et 40 euros, et il est d’ores et déjà possible de réserver!

Cette soirée sera la dernière d’une série de rencontres ponctuant ces lectures qui s’annoncent intenses. « Est-ce que les textes d’un philosophe peuvent passer à l’oral ?, se demande Fabrice LUCHINI. En particulier Friedrich NIETZSCHE qui est pour moi le philosophe le plus littéraire de tous ? J’ai fait plusieurs tentatives devant le public, en associant NIETZSCHE à Blaise PASCAL et Charles BAUDELAIRE. Ces tentatives m’ont donné l’idée de renouveler cette lecture pour quelques dates au Théâtre de l’Atelier en 2022. Cinq philosophes et essayistes ont accepté de se prêter à cet exercice, chacun avec un regard différent. »

Les finalistes du prix SEVIGNE 2022 sont…

0

Le Prix SEVIGNE, qui récompense chaque année le travail d’établissement d’une correspondance publiée, sera décerné le 12 décembre et aura a choisir parmi les 4 finalistes suivants:

François Truffaut, Correspondance avec des écrivains 1948 – 1984, appareil critique par Bernard Bastide (Gallimard). Pour en voir une présentation

Anton Tchekhov, Lydia Mizinova, Correspondance avec la Mouette, traduction et appareil critique par Nicolas Struve (Arléa). Pour en voir une présentation…

Paul Morand, Jacques Chardonne, Correspondance, tome III, 1964-1968, appareil critique par Philippe Delpuech, Bertrand Lacarelle, Laurence Brisset (Gallimard). Pour en voir une présentation

Irène Némirovsky, Lettres d’une vie, appareil critique par Olivier Philipponnat (Denoël). Pour en voir une présentation…

Doté de 1500 € par la Fondation d’entreprise La Poste, Hermès remettant au lauréat son fameux agenda avec une couverture en cuir, le Prix Sévigné est soutenu par le Festival de la Correspondance de GRIGNAN : le lauréat participe à un cycle de conférences et certaines correspondances font l’objet de spectacles.

Le jury : Jean Bonna, de l’Institut, Président d’Honneur ; Claude Arnaud ; Jean-Pierre de Beaumarchais ; Manuel Carcassone ; Jean-Paul Clément ; Charles Dantzig ; Anne de Lacretelle, Présidente ; Marc Lambron, de l’Académie française ; Gilbert Moreau ; Christophe One-dit-Biot ; Daniel Rondeau, de l’Académie française.

Le prix DECEMBRE 2022 attribué à Lola LAFON

0

Le mercredi 26 octobre 2022, le jury du prix Décembre a attribué son prix à Lola LAFON pour son récit, Quand tu écouteras cette chanson, publié chez Stock, lors d’une soirée à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint-laurent à Paris. Abondée par la Fondation, la dotation – 15 000€ – est la plus importante de la saison littéraire, et c’était le premier grand prix de cette rentrée  2022 à être décerné. Il s’agit du 7ème roman de Lola LAFON romancière née à Paris qui a passé une nuit dans la Maison Anne Frank à Amsterdam et qui, en retraçant l’itinéraire de l’adolescente  qui vécut cachée dans un appartement fantôme durant l’Occupation allemande, en tenant avec brio et malice son journal, explore un souvenir poignant de sa propre jeunesse.

Le premier roman de Quentin DURAND, L’Inclinaison, chez Gallimard, a également recueilli 4 voix. Pour en savoir plus…   Pour lire la réaction de Bibliobs…                                                      (ph: Aude Boyer)(Le jury: Christophe HONORE, Laure ADLER, Charles DANTZIG, Oriane JEANCOURT-GALIGNANI, Claude ARNAUD, Arnaud VIVIANT, Chloé DELAUME, Maxime CATROUX, Patricia MARTIN

Sur le PROUST OCEAN de DANTZIG

0

Ce jeudi 20 octobre 2022, dans son numéro 2620, LE POINT a publié, sous le titre Proust en poulpe,  un article de Claude ARNAUD sur l’essai que Charles DANTZIG vient de publier à l’occasion du 100ème anniversaire de la mort de l’auteur de La Recherche. Pour découvrir cet article…

La 3ème sélection du prix DECEMBRE

0

Ce jeudi 20 octobre 2022, le jury du prix Décembre, réuni au café Le ROUQUET à Paris, a fait sa troisième sélection parmi les romans de la rentrée. Les finalistes sont :

Corentin DURAND avec  L’INCLINAISON (Gallimard)

Brigitte GIRAUD avec VIVRE VITE (Flammarion)

Lola LAFON avec QUAND TU ECOUTERAS CETTE CHANSON (Stock)

Présidé par Chloé DELEAUME et constitué de Laure ADLER, Claude ARNAUD, Maxime CATROUX, Charles DANTZIG, Christophe HONORE, Oriane JEANCOURT-GALIGNIANI, Patricia MARTIN, Amélie NOTHOMB, le jury décernera le prix DECEMBRE 2022 le 26 octobre au siège de la Fondation BERGE-SAINT-LAURENT.

HAPPY 70, mister President!

0

Ce samedi 8 octobre 2022, une explosion malencontreuse à ravagé à l’aube le pont que le président POUTINE avait fait construire en grande pompe, entre la Russie et la péninsule de KERTSH, pour relier la Crimée tout juste conquise à la Fédération de RUSSIE. Oleksi DANILOV, le secrétaire du Conseil national de Sécurité ukrainien, a mis en ligne, sur son compte TWITTER, un montage délicieux célèbrant à la fois cet exploit et le 70ème anniversaire du Voyou qui pensait dépecer l’UKRAINE comme ses oligarques et lui-même ont volé l’aluminum, le gaz, le pétrole, and so on de leur pays… corrompant jusqu’au coeur de l’armée russe. HAPPY 70, Mister PUTIN! (Le montage est en bas de la page)

Du mensonge, du dopage et du botox…

0

Les deux discours que l‘autocrate russe a tenu hier, 31 septembre, devant les représentants de l’élite

 (Ph: Alexander NEMENOV / AFP)

du régime au Kremlin puis sur la place Rouge, pour célébrer le « rattachement » à la Russie des quatre provinces ukrainiennes (partiellement) conquises par la force en violation des règles internationales, marque l’apothéose d’une stratégie reposant sur la surexploitation d’un nationalisme vengeur. En parlant du génocide que l’Etat ukrainien « nazi » aurait mené dans ces quatre oblats contre ses sujets russophones, puis de la volonté supposée de l' »Occident collectif » de réduire le peuple russe en esclavage pour mieux piller ses ressources et démanteler sa Fédération, il le gave de  bobards destinés à exalter son nationalisme. Agissant avec lui comme avec ses sportifs, il le dope pour obtenir des résultats comparables à ceux des Jeux Olympiques de Sotchi, largement acquis à coup de produits illicites (43 médaillés disqualifiés). A l’enthousiasme patriotique qui  salua le déclenchement de la guerre-éclair censé faire revenir Kiev dans la corbeille de son vieux mari russe (Tu vas passé un mauvais quart d’heure, ma belle, avait-il prévenu  peu de jour avant l’invasion), succède ce qui ressemble par endroits à une débandade. Alors que la mobilisation partielle décrétée il y a dix jours devait assurer 300.000 soldats supplémentaires aux troupes du Kremlin, c’est à peu près le même nombre de Russes, souvent qualifiés, qui ont fui la conscription en franchissant les frontières, selon le FSB lui-même, et qui s’ajoutent aux 200.000 partis dès les premiers jours de l’offensive, en mars. Ce nationalisme opérant uniquement en cas de victoire trahit donc bien son statut de produit dopant, une hypothèse que confirme le visage de l’autocrate lors de son discours concert sur la place Rouge, brutalement ravivé par ses victoires auto-déclarées et rajeuni, tel celui de Madonna, par ce qui ressemble bien à une nouvelle injection de botox. Du Novitchok pour éliminer ses opposants, des hormones de croissance pour faire gagner ses champions, du botox pour garantir le caractère « éternel » du retour dans le lit conjugal russe de la « fiancée » ukrainienne violée, Poutine est bien le chef de l’ex-cabinet des poisons soviétiques revisité.

Les résultats dans le monde réel sont moins grisants. Le ministère de la défense russe vient d’annoncer que les troupes alliées avaient été retirées de Lyman vers des lignes plus favorables,  charmant euphémisme qui pourrait traduire encore l’absorption de substances. Tout comme certains officiels russes sportifs n’hésitaient pas à se faire payer jusqu’à 500.000 euros pour épargner à leurs sportifs les tests anti-dopages, il est probable que les officiels de l’armée ont déjà commencé à recevoir les « oboles » des fils de la Nomeklatura décidés à laisser aux Bouriates, aux Daghestanais et autres Tchernïe (les Noirs, c’est-dire la Caucasiens) le soin de bourrer les canons de Poutine. (A voir sur Tweeter, la chute de Lyman)

De fausse victoires en vraies déroutes, Poutine n’a plus comme ressource que de dénoncer à son peuple le satanisme supposé de l’Occident, pour mieux l’enserrer entre le sabre de son armée et le goupillon de son clergé, aussi corrompus l’un que l’autreCap au pire, aurait dit Beckett.

La seconde sélection du Prix DECEMBRE

0

Présidé par Chloé DELEAUME et constitué de Laure ADLER, Claude ARNAUD, Maxime CATROUX, Charles DANTZIG, Christophe HONORE, Oriane JEANCOURT-GALIGNIANI, Patricia MARTIN, Amélie NOTHOMB et Arnaud VIVIANT, le jury du prix DECEMBRE s’est réuni ce 30 septembre 2022 au café Le  Rouquet à Paris et a publié sa seconde sélection :

*Brigitte GIRAUD Vivre vite (Editions Flammarion)

*Catherine MILLET Commencements (Editions Flammarion)

*Lola LAFON Quand tu écouteras cette chanson (Editions Stock)

*Emma BECKER L’Inconduite (Editions Albin Michel)

*Corentin DURAND L’Inclinaison (Editions Gallimard)                                            (le café le Rouquet)

Lire l’annonce dans Livre Hebdo...

La prochaine sélection sera publiée le 20 octobre et le Prix sera remis le 26 octobre à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent.

December 2022 Prize: five authors on the second list

Sur le dernier roman de Yannick Haenel

0

Dans son numéro 2616, daté du jeudi 22 septembre 2022, LE POINT a publié un article de Claude ARNAUD consacré au Trésorier-Payeur, le dernier roman de Yannick HAENEL, publié à cette rentrée aux éditions Gallimard. Pour lire cet article…                                                                            (ph: Leonardo Cendamo)

Sur l’impossible deuil de Brigitte GIRAUD

0

Dans son numéro 2615, daté du jeudi 15 septembre 2022, LE POINT publie un article de Claude ARNAUD consacré à Vivre vite, le récit que Brigitte GIRAUD publie chez Flammarion. Elle y revient sur les circonstances ayant précipité la mort de son mari, 20 ans plus tôt, sur le mode du – Et si je n’avais pas acheté la maison d’où il est parti le jour de l’accident? Et si mon frère n’y avait pas déposé sa moto…

Pour  découvrir l’article in extenso…

VIVRE VITE a reçu le prix GONCOURT 2022. (ph: Franesca Montovani)

Claude Arnaud's RSS Feed
Go to Top