En un peu plus de cent pages, tout est dit de l’implacable beauté de l’ile, de sa «perfection élémentaire», des mythes et des folles passions
qu’elle suscite, détestation comprise”, écrit Marie-Françoise LECLERE  dans LE POINT n° 2528 en date du 28 janvier 2021. Pour lire son article in extenso…

On marche au bras d’un nouveau Virgile, écrit Gérard LEFORT dans les INROCKS du 27 janvier 2021, quand ARNAUD décrit sur cette île qui a “le profil en crête d’un iguane vert”, le goût des torrents et du
maquis, ou, franchement souriant, les vaches errantes, “plus proches du carnivore que du mangeur d’herbe”. Le Mal des ruines, “leur odeur de renfermé”, est le récit d’une renaissance, comme au lendemain d’un incendie de forêt : “Tout serait vert à nouveau, et d’une fraîcheur bouleversante.” Le mal des ruines fait du bien”. Pour lire cet article in extenso…