Articles

Sur les Trois Anneaux de Daniel MENDELSOHN

0

Dans son numéro 2507, daté du 10 septembre 2020, LE POINT publie un article de Claude ARNAUD au sujet du dernier récit de Daniel MENDELSOHN, consacré à divers érudits qui contribuèrent à faire de L’ILLIADE et de l’ODYSSEE les piliers de la culture occidentale.

Pour lire cet article

Sur Les Années folles…

0

Le Nouveau Magazine Littéraire, dans son numéro 28 sorti le 22 avril 20020 consacré aux « ANNEES FOLLES » a publié un article de CLAUDE ARNAUD consacré à la littérature des Années 20 qui, de JOYCE à DOS PASSOS et de JULES ROMAINS à ANDRE BIELY, sut entrer dans l’ère des foules et faire explose les limites du Moi. Pour lire l’amorce de cet article… Pour découvrir le sommaire de ce numéro

Kaouther ADIMI et les généraux d’Algérie

0

Le 16 septembre 2019, LE POINT a publié un article de Claude ARNAUD consacré au roman de Kaouther ADIMI publié aux éditions du Seuil, Les petits de décembre. Le livre évoque avec beaucoup finesse et de tact le fonctionnement  paternaliste et mafieux de la haute hiérarchie militaire algérienne, qui monopolise l’essentiel des rouages de la vie politique et économique du pays depuis l’Indépendance. Pour découvrir cet article in-extenso…

Sur la rentrée littéraire 2019…

0

Le jeudi 22 aout 2019, LE POINT a publié, dans son numéro 2451, le premier article de CLAUDE ARNAUD consacré aux livres de la rentrée littéraire 2019. Intitulé « Deux ans au claque », il traite du troisième roman de Emma BECKER, « La maison », publié par les éditions Flammarion. Emma BECKER s’est enrôlée dans une maison close de Berlin, délibérément,  s’est glissée dans le lit humide des Mädchen, et fait avec une lucidité féroce le bilan de cette expérience, une sorte de service militaire au féminin.

Pour lire l’amorce de cet article… Pour découvrir sa version papier

Dans le Hors-Série du Point consacrée à PROUST

0

Dans son numéro Hors-Série daté juillet-août 2019 intitulé « Le Grand Monde de PROUST », LE POINT publie quatre textes de Claude ARNAUD, l’un dédié à celui qu’il a baptisé « NARRAPROUST », le vrai-faux auteur de La RECHERCHE, cet hybride du « Petit Marcel » et du grand Narrateur, dans son Proust contre Cocteau (Grasset, 2013, Arléa-poche 2019),  l’autre au baron de CHARLUS, personnage-clef de ce grand livre, le troisième à JUPIEN, le tenancier du bordel où le Narrateur fait de stupéfiantes découvertes sur la vie érotique du précédent, le dernier à MOREL, le violoniste-gigolo qui enflamme le coeur de jeune fille de CHARLUS, sans compter un article dédié à BERGOTTE, le « grand » écrivain que le Narrateur admire tant, et qui mourra devant le petit pan de mur jaune de Vermeer…

Pour découvrir l’introduction et le sommaire de ce HORS-SERIE

Pour commander en ligne ce HORS-SERIE...(Claude Arnaud par Laura Stevens)

« Proust contre Cocteau » vu par Erwan DESPLANQUES dans SUD-OUEST

0

Dans la rubrique « C’est en poche » publié dans le SUD-OUEST du 3 mars 2019, dans un article intitulé « Les amitiés maléfiques », Erwan DESPLANQUES écrit: « À vingt ans d’intervalle, PROUST et COCTEAU ont étudié au lycée Condorcet, ont couru les bals puis les honneurs ; ce sont deux mondains – l’un triste, l’autre joyeux-deux « miroirs jumeaux » (dixit PROUST) dont les reflets vont se distordre au fur et à mesure de leur ascension dans le monde des lettres. « Peu d’écrivains se sont autant aimés, enviés, jalousés », écrit Claude ARNAUD dans ce livre magnifique qui, au-delà du portrait croisé, sonde l’énigme du geste créateur. »

Pour lire cet article in extenso

La ressortie de « Proust contre Cocteau » salué par Jacques FRANK dans La Libre Belgique

0

Le 27 février 2019, dans son tout nouveau supplément culturel intitulé « Arts Libre », La Libre Belgique a publié un article de Jacques FRANK saluant la ressortie, en collection Arléa Poche, du Proust contre Cocteau en ces termes:

« Les éditions Arléa republient le brillant essai de Claude Arnaud sur l’étrange relation qui unit un temps Marcel PROUST, né en 1871, et Jean COCTEAU, né en 1889. Ils se rencontrèrent autour de 1910, le premier n’ayant encore rien publié de significatif, le second, poète brillant et drôle, virevoltant du salon de la comtesse de Noailles aux coulisses des Ballets russes. PROUST, fasciné, éprouva pour lui un “amour impossible”, asphyxiant, jusqu’au moment où Gide et la NRF le consacrèrent grand écrivain. Il laissa alors tomber COCTEAU, justifiant ce que Lucien DAUDET lui avait dit un jour : “Marcel est génial, mais c’est un insecte atroce”. Le romancier des Enfants terribles fut un des rares écrivains à multiplier les réserves sur La Recherche, comme s’il ne connaissait que trop bien… l’envers du décor. » J.F.

(en vitrine de la lib Delamain, au Palais-Royal; ph: Anne Bourguignon)

Sur le dernier livre d’Elisabeth FILHOL…

0

Le Point, dans son N° 2420  - daté du 17 Janvier 2019 – a publié un article de Claude ARNAUD au sujet du dernier livre d’Elisabeth FILHOL, Doggerland, tout juste paru chez POL…

Pour découvrir l’amorce de cet article, paru sous le titre « Biologie d’un amour »

Pour le lire in extenso, version papier

Sur le dernier roman de Gilles MARTIN-CHAUFFIER

0

Le 1§ décembre 2019, LE POINT a publié un article de CLAUDE ARNAUD sur L’ère des suspects (éd. Grasset) le dernier roman de Gilles MARTIN-CHAUFFIER, sous le titre « Condé ou caillera? » Pour lire l’amorce de cet article… (ph:Hélène Pembrun)

Pour le  lire in extenso, version papier

« Portraits Crachés » vu par le Canard Enchaîné

0

Frédéric PAGES, dans sa rubrique hebdomadaire « Lettres ou pas Lettres », publie un compte-rendu des PORTRAITS CRACHES de Claude ARNAUD (Bouquins) – « monument de 500 portraits tirés de Mémoires, de lettres, de romans, superbe pièce montée à picorer dans le désordre et sans retenue« . Pour lire in-extenso cet article, publié dans le Canard Enchaîné du 11 juillet 2018

Haut de page