LE POINT, dans son numéro daté du 29 janvier 2017 a publié un article de CLAUDE ARNAUD saluant LA FALAISE DES FOUS ( ÉD. LE SEUIL) le dernier roman de PATRICK GRAINVILLE. « On savait quel rôle Pont-Aven, Saint-Tropez ou Collioure jouèrent dans l’essor du nabisme, du divisionnisme et du fauvisme, à la fin du XIXe siècle, lit-on dans cet article. Mais ces ports n’auraient pas tant compté si Étretat n’avait d’abord attiré les pionniers de l’impressionnisme, de Boudin à Monet. Ce balcon sur l’infini fut la Mecque des peintres venus saisir l’impression que ces paysages iodés leur faisaient. Restée aussi « sauvage » qu’à l’époque des razzias vikings, quoique desservie par Le Havre, la Côte d’Albâtre fut même un pèlerinage prisé des écrivains locaux, comme Flaubert ou Maupassant, ou nationaux, comme Victor Hugo« … Pour découvrir cet article