DANS SON NUMERO DU 5 OCTOBRE 2014, N° 2194, LE POINT A PUBLIE UN ARTICLE DE CLAUDE ARNAUD EVOQUANT L’EXTRAORDINAIRE EVENEMENT QUE FUT LA DECOUVERTE DU PEINTRE ET GRAVEUR JAPONAIS HOKUSAÏ, AUQUEL LE GRAND PALAIS CONSACRE UNE RETROSPECTIVE, JUSQU’AU 18 JANVIER 2015. 

“Profonde comme la gueule d’une baleine, une vague avale, ici, des pêcheurs effarés ; là, le commis d’un palais s’incline profondément pour lâcher un pet ; coiffé d’un shako, un petit singe en équilibre sur un pied agite, ailleurs, un bâton de pom-pom girl… Nourries de compassion et d’ironie, les gravures de Hokusai (1760-1849) montrent des Japonais à la fois fragiles, obstinés et prosaïques”. Pour découvrir cet article sur Hokusaï