Chamfort : in english/ dans les pays anglo-saxons

 (LA TRADUCTION EN FRANÇAIS DES ARTICLES QUI SUIVENT SE trouve DANS LA SECONDE MOITIÉ DE CETTE PAGE)
chamfortUS02.jpg*Translated by Deke Dusinberre, and published in 1992 by the University of Chicago Press, with a Foreword by Joseph Epstein, thE biography of CHAMFORT by CLAUDE ARNAUD was widely applauded, both in the USA and the UK. ISBN 0-226-02697-3. (The Epstein’s foreword was first published in the Special anniversary issue of The New Criterion, Vol 10, N°1).
This sweeping study explores the life and times of the self-invented and self-destroyed wit, philosopher, an playwright Chamfort (1740-1794), whose aphoristic style and enigmatic personality influenced, among others, Nietzsche and Camus ». Kirkus Review, 1.03. 1992. read this article…
Vivid and fascinating ». P.N.FURBANK, The New York Review of Books, 25.06.1992. read the article of R.N. Furbank, A double life, in THE New York review of books, vol. 39, n°12, june 25 1992 : www.nybooks.com.
*read another review about the english translaton of this biography, in the NYRB
This book is more than a biography. It is an extensively researched intellectual history of that period in France which affected all the world – the last of the « Ancien Regime » and the French Revolution that followed ». R.M. SEATON, Alliance Time Herald, Manhattan Mercury…,17 and 18.07.1992.
(A) sound, thorough and well-researched biography (…) a lively and highly entertaining book ». Olivier BERNIER, The Wall Street Journal, 19.06.1992.
More so than many of the brillant men and women populating French intellectual life in the second half of the 18th century, Chamfort was in need of a modern biography that Mr. Arnaud, searchingly yet not inhumanly has given us ». Colin WALTERS, The Washington Times, 24.06.1992.
*«…Claude Arnaud has succeeded in writing an acid, sceptical biography. The enigma of this profound man has not been solved – it cannot be – but by means of contradictory little touches (which the english translation faithfully renders), it has been fully stated. With a remarkable economy of means, the thread of this rather absurd life has been inserted into a tissue – at least as absurd – of events, of reversals of opinion, of political backlashes, which Chamfort may have thought he could help to control but which were finally to much for him. Arnaud is an excellent observer of present-day Parisian society, an excellent reader of the French mémorialists and moralists, and he has put all his human and litterary experience into an acute and even cruel understanding of this incomplete, tormented, suicidal man of the world. With a skill that professional historians might well envy, he has evoked the terrifying strangeness of the revolutionary years in Paris». Marc FUMAROLI, The Times Literary Supplement, 12.06.1992.
*« I was so blank on Chamfort that I had read my way more than a hundred pages into this book before I could allay suspicion that there had been no such person and that Arnaud’s work was in fact a devilishly clever documentary novel. It seemed possible that Chamfort had been invented in order to bring into sharper relief the outlines of ‘real’ people like Mirabeau, Condorcet, the Rolands or even Robespierre. Chamfort seemed to correspond more to the shape of the space between famous people than to a personality in his own right », one can read in « Revolutionary Chic », WRITES Neal Ascherson’s IN THE LONDON REVIEW OF BOOKS… »Claude Arnaud’s rapid, richly-detailed, gossiping and name-dropping biography turns out to be one of the most instructive of all histories about what revolution feels like and how its heat can suddenly and repeatedly transform personalities until they are unrecognisable. Those who retain consistency, even in the heart of the furnace, are often those who are already social chameleons and masters of the skills of multiple identity. Revolutionary chic began with Chamfort. » READ THE ENTIRE AESCHERSON’S recension in the London Review of Books (vol. 14, n° 21, 5 Nov 1992)…
Arnaud’s biography is a usefull introduction to an aphorist who deserve a place alongside La Rochefoucauld and a historical figure from whom Mirabeau stole many of his best lines », writes John RUICSHANK, in the Toronto Globe and Mail review of books, 11.07.1992.
Mr. Arnaud tells Chamfort’s story with conviction. He rounds out his material in a sweeping style that is occasionally rather high-handed, occasionally academic (…) No study could answer all the questions about Chamfort but this one presents us at last with a full and suggestive portrait (…) – a contradictory, agonized, elusive, defiant, childishly egotistical, sometimes plain silly, sometimes repellent and sometimes dazzling and admirable figure ». W.S.MERVIN, The New York Times Book Review, 9.08.1992.
*«…This book (…) enjoyable and profitable…brings the reader close to a country and an era which seem to have lost none of their fascination (…) Indeed, the book succeeds quite brillantly at times in evoking the last few decades of the ancien régime, and the dramatic and colorful story of the French Revolution.» George MAY, The Yale Review, October 1992, n°4.
* »In Claude Arnaud’s captivating biography, Chamfort the libertine, playwright, journalist, and revolutionary stands revealed as the most telling emblem of his times« , one can read on GOODREADS website. See the ratings
A BOOK TO MEDITATE ON A LIFELONG » Georges D. PAINTER, letter to the author, 1989.
*find this book: www.press.uchicago.edu
www.amazon.fr
In France : abebooks.fr
*THE TRANSLATOR’S POINT OF VIEW:
« I most enjoyed the very first book I did for a university press (Chicago), twenty-odd years ago. It was Claude Arnaud’s biography of the eighteenth-century French aphorist Chamfort. I was delighted to have a book contract, the text itself was elegantly written, Chamfort’s aphoristic quips were challenging to translate, and Claude Arnaud was encouraging and helpful. It was a most rewarding experience that convinced to continue down this path. I’m still very proud of that nearly flawless translation, even though it was slammed in a major literary review—which, as painful as that experience was, taught me to look beyond petty one-upmanship to the underlying substance of translation (most translations are better than reviewers think—when they bother to think about it). Deke DUSINBERRE, 22/08/2013. To read more…

 

******************************************************************************************************************************

 

*Publié aux Presses Universitaires de Chicago, en mai 1992, dans une traduction anglaise de Deke Dusinberre, et avec un avant-propos de Joseph Epstein, CHAMFORT a reçu un accueil enthousiaste aux Etats-Unis et en Angleterre.)
CEt ample ouvrage eXPLORE la vie et l’époque du philosophe et auteur dramatique  CHAMFORT (1740-1794), cet esprit auto-inventé et autodestructeur, dont la aphorismes et la personalité engimatique ont influencé, entre autres, NIETZSCHE AND CAMUS », lit-on dans la KIRKUS REVIEW  du 1° mars 1992. pour lire cet ARTICLE…
Frappant, fASCINAnt ». écrit P.N.FURBANK, dans THE NEW YORK REVIEW OF BOOKS, 25.06.1992. lire cet ARTICLE: A DOUBLE LIFE, publié dans la NEW YORK REVIEW OF BOOKS, VOL. 39, N°12, JUNE 25 1992 : WWW.NYBOOKS.COM.
*lire un autre article a propos de la  TRAductiON de cette BIOGRAPHie, toujours dans la NYRB
*« Ce livre est plus qu’une BIOGRAPHIe. C’est aussi une histoire INTELLECTUelle, très précisément documentée, de cette période de l’histoire de FRANCE qui AFFECTa le monde – les derniers temps de l’« ANCIEN REGIME » et les premiers de la REVOLUTION française », écrit R.M. SEATON dans l’ALLIANCE TIME HERALD, MANHATTAN MERCURY…,daté du 17 et 18 juillet 1992.
une BIOGRAPHie rigoureuse, intelligente et exhaustive (…) un ouvrage vivant et plus qu’excitant », précise OLIVIER BERNIER dans THE WALL STREET JOURNAL, en date du 19.06.1992.
un ouvrage qu’il faudrait méditer longtemps, pour le reste de sa vie. » LETTRE DE GEORGES D. PAINTER, biographe de Proust, A L’AUTEUR, 1989.
plus que tant d’esprits bRILLANTs qui s’illustrèrent dans la  vie intellectuelle française de la seconde partie du 18° siècleCHAMFORT manquait d’une biographie que MRARNAUD, avec obstination mais non sans humanité, vient de nous offrir », écrit COLIN WALTERS dans THE WASHINGTON TIMES, 24.06.1992.
*«…la biographie tonique et sceptique de cLAUDE ARNAUD  est une réussite. l’énigme de cet esprit profond persiste – Il ne pouvait en être autrement – mais elle est parfaitement rendue par  des petites touches CONTRADICToirES (que la traduction anglaise rend fidèlement). Avec une REMARquABLE ECONOMie de moyens, le fil de cette vie presque ABSURDe se voit insérer dans un TISSU – largement aussi ABSURDe – d’évènements, d’OPINIONs changeantes, de conflits POLITIques, que CHAMFORT crut pouvoir CONTRôLer mais qui s’avérèrent bien trop forts pour lui. ARNAUD est non seulement un EXCELLENT OBSERVateur de l’actuel société PARISIenne, mais il est aussi un EXCELLENT lecteur des MÉMORIALISTeS français et des MORALISTeS, et il a investi toute son expérience HUMAiNe et LITTEraire dans cette interprétation aigue et souvent cruelle de cet homme du monde INCOMPLET, Tourmenté et SUICIDAire. avec une adresse que des historiens professionnels pourraient lui envier, il a su rendre la TERRIfiante étrangeté de la période RéVOLUTIONAire à PARIS». MARC FUMAROLITHE TIMES LITERARY SUPPLEMENT, 12.06.1992.
.
*« J’étais si ignorant de chamfort que j’ai pu SOUPÇONNER, après avoir lu une centaine de pages de ce livre, que jamais n’avait existé une personne répondant à ce nom et que l’ouvrage d’ARNAUD était en fait un  roman déguisé en un DOCUMENTAire d’une intelligence diabolique. Il me semblait tout à fait possible que CHAMFORT ait été INVENTé afin de mettre en relief de « vraies » personnes comme MIRABEAU, CONDORCET, les époux ROLAND Ou même ROBESPIERRE. IL paraissait plus CORRESPONDre à une silhouette en creux RÉVÉLANT ces célébrités qu’à une PERSONnALITé proprement dite, lit-on dans « Radical CHIC », un article signé par NEAL ASCHERSON dans THE LONDON REVIEW OF BOOKS La biographie vive, RICHement DéTAILlée, débordante d’anecdotes et de  noms propres de CLAUDE ARNAUD  s’avère être une des plus INSTRUCTIVEs sur ce que l’on éprouve, durant des temps REVOLUTIONnaires. Il montre comment la chaleur qu’ils dégagent peut TRANSFORMer des PERSOnNALITéS jusqu’à les rendre méconnaissABLEs. ceux qui gardent une CONSISTANCe, même au coeur de la fournaise, sont ceux qui étaient déjà des CAMELEONS sociaux et des maîtres de l’IDENTITé multiple. le premier radical CHIC fut CHAMFORT. » Pour lire in extenso cet article de N. AESCHERSON DANS THE LONDON REVIEW OF BOOKS (VOL. 14, N° 21, 5 NOV 1992)…
La biographie de claude Arnaud est une introduction utile à l’un des aphoristes qui méritent une place aux côtés de La Rochefoucauld et à une figure historique à qui Mirabeau a volé beaucoup de ses meilleures répliques», écrit John RUICSHANK dans le Toronto Globe and Mail review of books du 11 juillet 1992.
Mr. Arnaud raconte la vie de Chamfort avec conviction. Il transcende sa matière à travers un style ample, mi droitier, mi théorique (…) aucune étude ne serait à même de répondre à toutes les questions que Chamfort soulève, mais au moins celle-ci nous délivre-t-elle  un portrait complet et suggestif (…) – celle d’une figure contradictoire, déchirante, insaisissable, défiante, enfantine, egotiste, parfois délirante, parfois repoussante, aussi admirable qu’excitante», écrit W.S.MERVIN dans The New York Times Book Review, le 9.08.1992.
*«…aussi plaisant qu’utile, ce livre rapproche le lecteur d’un pays et d’une ère qui n’ont rien perdu de leur fascination (…) il réussit mêmeà évoquer brillemment les ultime décennies de l’ancien régime, et le déroulé aussi dramatique que coloré de la Revolution Française George MAY, The Yale Review, October 1992, n°4.
* »la biographie captivante de Claude Arnaud fait de Chamfort – le libertin, l’auteur dramatique, le journaliste et le revolutionnaire aussi bien – l’un des emblêmes les plus éloquents de son temps« , lit-on sur le site GOODREADS. découvrir l’évalutation des lecteurs
*LE POINT de Vue du traducteur:
« J’ai beaucoup aimé le premier travail de traduction que j’ai effectué – pour  les presses universitaires de Chicago, il y a vint et quelques années : la biographie, écrite par Claude Arnaud, de Chamfort, le moraliste français du XVIII° siècle. J’étais ravi d’avoir un contrat, le texte lui-même était elegament écrit, les traits d’esprit de Chamfort étaient un vrai défi pour un jeune traducteur, et Claude Arnaud m’encourageait et m’aida. Ce fut une experience très gratifiante qui m’a persuadé de continuer dans cette voie. je reste très fier de cette  traduction quasi-parfaite, même si elle a été fustigée dans une grande revue littéraire — une experience qui, aussi pénible fut-elle, m’apprit à voir au-delà  de la surenchère un peu mesquine que suscite certaines traductions (beaucoup d’entre elles sont meilleures que les critiques ne le pensent—quand ils daignent y penser). Deke DUSINBERRE, 22/08/2013. pour lire l’intégralié de ce commentaire…

 

*pour trouver cette traduction anglaise: www.press.uchicago.edu
www.amazon.fr
En France : abebooks.fr
  • Vous pouvez utiliser ces tags HTML: <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

Haut de page