Archive for décembre, 2008

Point de vue d’un lecteur

0

Philippe_with_Cocteau_1.jpgQu’est-ce qui t’intéresse, dans le travail de Claude Arnaud ?

“Pour avoir quitté Paris il y a plus de dix ans, j’ai l’impression de rester avec lui en contact avec le meilleur de la culture et de la littérature françaises. Son style est vivant, sa pensée concrète et jamais théorique. Sa grande culture n’intimide pas : elle apparaît comme le résultat d’expériences vécues, plus que d’études.”

Il change souvent de genre : y a-t-il des qualités que tu retrouves dans chacun de ses livres… ?

“Un esprit à la fois critique et joyeux, avec un vrai sens de l’humour, beaucoup d’indépendance d’esprit et une volonté d’objectivité. Qu’il s’agisse d’une pièce de théâtre, d’un roman ou d’une biographie, ses thèmes de prédilection restent : l’identité, l’histoire, l’amour…Quand il est biographe, son empathie pour ses « sujets » est si forte qu’il parvient à ressusciter aussi le siècle qui les a produits ( le XVIII° pour Chamfort, le XX° pour Cocteau) grâce à des recherches approfondies (il met souvent quatre ans pour les écrire). Quand il est romancier, il fait vivre ses caractères, interroge leur identité, suggère combien l’histoire et la géographie ont pu les forger.”

PHILIPPE CAMU

Sur Murakami romancier…

0

Le 12 décembre 2008, LE POINT a publié un article de Claude ARNAUD sur le dernier ouvrage du romancier japonais Haruki MURAKAMI, Saules pleureurs, Femmes endormies (éd. Belfond).
Pour lire cet article…

Avec Edmund White…

0

princeton_university1Le 3 décembre 2008, Claude ARNAUD a fait avec Edmund WHITE une « lecture » d’ORPHEE, le film de Jean COCTEAU, devant les étudiants du professeur Ruben GALLO, à l’Université de PRINCETON (New Jersey), après une projection du film à l’IVY CLUB, en présence de Joyce Carol OATES.

Au sujet des romans de Paul Bowles…

0

Le 1er décembre 2008, Le Magazine Littéraire a publié un article de Claude ARNAUD consacré à la parution, en Quarto (Gallimard) des Oeuvres de Paul BOWLES, réunissant ses quatre romans (Un thé au Sahara, Après toi le déluge, La maison de l’Araignée, La Jungle rouge).

Pour lire cet article


Go to Top