Claude Arnaud

Claude Arnaud

(35 commentaires, 178 articles)

Cet utilisateur n'a pas partagé les informations de son profil

Acceuil: http://www.claude-arnaud.com

Articles par Claude Arnaud

Un atelier d’écriture sur le thème : écrire un portrait

0

Chaque mercredi, de 12 à 14 h et du 8 novembre au 13 décembre 2017, Claude ARNAUD tiendra un atelier au sein de l’association Les Mots, 4 rue DANTE, 75005 Paris. Le thème de l’atelier et des exercices sera : Ecrire un Portrait. Pour en savoir plus, ou pour s’inscrire…

PORTRAITS CRACHES dans En attendant Nadeau

0

Quoi de commun entre Michel de Montaigne et Michel Houellebecq ?, écrit Jean LACOSTE dans En Attendant Nadeau, la revue en-ligne, en date du 10 octobre 2017… Entre Céline et de Gaulle ? Entre Aragon et Drieu La Rochelle ? Rien, sinon qu’ils ont écrit des portraits de grand style que Claude Arnaud se fait un plaisir de citer et nous de relire. S’il est difficile de rendre compte d’un tel ouvrage (900 pages d’anthologie surabondante, assortie de commentaires souvent judicieux), il n’est pas aisé non plus de le lire. On est pris de vertige, comme si la totalité de la littérature française classique se trouvait rassemblée dans cette galerie de portraits, offerte à nos sélections arbitraires, pour ainsi dire sous une forme portable, comme un compagnon. Des portraits pour certains bien connus, d’autres à découvrir, au hasard d’une plaisante lecture buissonnière, d’autant plus justifiée que l’ouvrage repose sur un principe somme toute discutable selon lequel à peu près tout devient ou peut devenir portrait. Mais le lecteur, qui se plonge dans ces petites merveilles de méchanceté et de finesse psychologique, n’en a cure. Pour lire cet article in-extenso

 

PORTRAITS CRACHES en Italie/ Claude ARNAUD a proposito di Cioran et del rittrato letterario

0

Claude ARNAUD s’est longuement entretenu avec Benedetta CRAVERI du portrait littéraire, dans le supplément hebdomadaire de La Repubblica du vendredi 6 octobre 2017, pour la sortie, chez Adelphi, de la traction italienne de l’Anthologie du Portrait de CIORAN, et de sortie en France, concomitente, de ses PORTRAITS CRACHESPour lire en français cet entretien

Leggere l’intervista di Claude ARNAUD da Benedetta CRAVERI, nel’ supplemento « Venerdi » de La Repubblica (6 ottobre 2017), a proposito dell Antologia del Ritratto, Da Saint-Simon a Tocqueville di CIORAN, appena uscita da Adelephi, é de l’uscita della sua propria Antologia in Francia (Portraits Crachés, Un trésor Littéraire, de Montaigne à Houellebecq, Bouquins, Robert Laffont)

PORTRAITS CRACHES dans La LIBRE BELGIQUE

0

« Voici un livre qui vaut une bibliothèque, écrit Jacques FRANK dans La LIBRE BELGIQUE, en date du 2 octobre 2017. Biographe de CHAMFORT (1988) et de COCTEAU (2003), mais aussi de lui même (Qu’as tu fait de tes frères?,2010), Claude ARNAUD a réuni en un gros volume près de 500 portraits de personnages qui ont existé (TALLEYRAND par CHATEAUBRIAND, MALRAUX par MAURIAC, GENÊT par SARTRE), ou non – Gavroche (Victor HUGO), Alceste (MOLIERE), Rastignac (BALZAC) II y a ajoute des portraits de peuples (les Français par TOCQUEVILLE, les Amérindiens par NIETZSCHE, les Juifs par CIORAN), de villes (New York par MORAND), et même d’animaux : le porc par CLAUDEL, l’albatros par BAUDELAIRE, la poule par Jules Renard.
Ces textes, prélevés pour la plupart dans le domaine français, témoignent de la faveur que l’art du portrait (et autoportrait) a connu en France et du rôle qu’il a joue dans ce qu’Arnaud appelle « l’individualisme a la française ». Pour lire cet article in extenso…

Claude ARNAUD a MILANO, ROMA e NAPOLI / à MILAN, ROME et NAPLES

0

 

 

 

Claude ARNAUD presentera PROUST CONTRO COCTEAU (ARCHINTO ed.), in dialoguo con Davide TORTORELLA, all l’Institut Français di MILANO (Corso Magenta 63), giovedi 12 Ottobre, ore 18.30, prima la proiezione de Le sang d’un poète, il filmo sperimentale di COCTEAU.

Benedetta CRAVERi dialoghera con Claude ARNAUD al Centre SAINT-LOUIS di ROMA (Largo Toniolo, 22), il 16 Ottobre 2017, ore 19, a proposito del stesso saggio.

Claude ARNAUD, Benedetta CRAVERI e Guiseppe MERLINO saranno riuniti per la stessa ragione al l’Istituto Francese di NAPOLI (Via F. Crispi 86) il 17 Ottobre, Ore 18. Discoprire il comunicato stampa

Claude ARNAUD présentera PROUST CONTRO COCTEAU (ARCHINTO ed.) avec Davide TORTORELLA, à l’Institut Français de MILAN (Corso Magenta 63), le jeudi 12 Octobre à 18h30, avant la projection de Le sang d’un poète, le film expérimental de COCTEAU.

Benedetta CRAVERI dialoguera avec lui au Centre SAINT-LOUIS de ROME (Largo Toniolo, 22), le 16 Octobre 2017, à 19h, autour du même essai.

Claude ARNAUD, Benedetta CRAVERI e Guiseppe MERLINO se réuniront autour du même livre a l’Institut Français de NAPLES (Via F. Crispi 86) le 17 Octobre, à 18h. Pour découvrir le comuniqué de presse (en italien)

PORTRAITS CRACHES DANS LA SELECTION DU PRIX DECEMBRE 2017

0

PORTRAITS CRACHES figure dans la première sélection du Prix DECEMBRE, rendue publique le 27 septembre 2017. Onze titres ont été retenus, signés Simon LIBERATI, Christophe HONORE, Grégoire BOUILLER, Chantal THOMAS... Pour découvrir la liste exhaustive des sélectionnés…

Présidé cette année par Eric NEUHOFF, le jury du prix Décembre est composé de Laure ADLER, Michel CREPU, Charles DANTZIG, Cécile GUILBERT, Patricia MARTIN, Dominique NOGUEZ, Amélie NOTHOMB, Josyane SAVIGNEAU, Philippe SOLLERS et Arnaud VIVIANT. Membre et mécène, Pierre BERGE, est mort cet été.

Gilles MARTIN-CHAUFFIER sur PORTRAITS CRACHES dans MATCH

0

C’est en termes chaleureux que Gilles MARTIN-CHAUFFIER rend compte, dans le PARIS-MATCH n° 3566 daté du 21 septembre 2017, de PORTRAITS CRACHES, que CLAUDE ARNAUD publie dans la collection BOUQUINS. Parlant d’une « promenade dans les archives de notre culture », dans un article intitulé « Du fiel dans le miel », et de modèles « vibrants de la tête aux pieds », MARTIN-CHAUFFIER  ajoute :

« Avec des collaborateurs comme BARBEY d’AUREVILLY, HUGO, Madame du DEFFAND, BALZAC, COLETTE, Léon DAUDET, inutile de dire que CLAUDE ARNAUD est comblé. Parfois, dans ses choix, chaque mot pique, chaque phrase blesse, on dirait qu’un hérisson tient la plume. A d’autres moments, tout glisse avec bienveillance comme un léger nuage blanc dans un ciel d’été. De toute manière, personne n’est jamais tout à fait content de ses propres portraits. Mieux vaut hausser les épaules comme HITCHCOCK qui disait à une actrice inquiète de voir la caméra négliger son meilleur profil:  » Votre meilleur profil, vous êtes assise dessus« . Le lecteur, lui, ne pourra que se régaler. Un énorme concentré d’ironie, de perspicacité, de lucidité, de bonté ou de méchanceté – toutes soumises à la dictature du style. »

Pour lire cet article in-extenso

Claude ARNAUD dans la collection BOUQUINS

0

Le 14 septembre 2017, la collection BOUQUINS (Robert Laffont éditeur) publie PORTRAITS CRACHES, un trésor littéraire, de Montaigne à Houellebecq. Un volume de mille pages, rassemblant plus de cinq cents portraits de personnages ayant existé (du roi Saint Louis au président Mao) ou été inventé (du Gargantua de Rabelais à la Lea de Colette). En 4° de couverture :

« Tirées de mémoires, de lettres ou de romans, ces « têtes » révèlent l’incroyable richesse d’un genre qui joua un rôle décisif dans l’essor de l’individualisme à la française et de la passion nationale pour l’analyse. Courant de MONTAIGNE, le plus grand des autoportraitistes, à Camille LAURENS, la plus subtile des autofictionneuses, rassemblant des autoportraits fondateurs (la GRANDE MADEMOISELLE, ROUSSEAU) à des portraits  introuvables (JOUHANDEAU, CINGRIA), il se décline en sections dédiées aux portraits historiques, aux caractères (l’Avare, l’Hypocrite…), aux portraits croisés, aux portraits de peuples, de villes et même d’animaux. Plus qu’une anthologie, ce livre sans rival s’avère l’œuvre d’un écrivain qui s’est toujours demandé Qui dit je en nous ? (Prix Femina de l’essai 2006), en même temps qu’un journal couvrant des années de lectures.

Le plaisir seul a dicté les choix de Claude ARNAUD : genre bref par essence, le portrait s’y prête tout particulièrement. Mme de SEVIGNE comparait les fables de LA FONTAINE à ces paniers de cerises dans lesquels on picore, avant de finir par tout dévorer : Portraits crachés n’a pas d’autre ambition. »

Pour pré-commander ce livre (992 p, 32€)… Ou encore

Pour le trouver sur le site de la collection BOUQUINS… Pour découvrir l’accueil qu’il a reçu en FRANCE…  Et à l’étranger….

Pour commander ce livre à Paris

 

Dans la nouvelle émission de Charles Danzig…

0

Charles DANZIG reçoit Claude ARNAUD pour la première édition de sa toute nouvelle émission sur FRANCE-CULTURE, Personnages en personne, le dimanche 10 septembre 2017 à partir de 15 heures. Ils perleront de Tomas l’imposteur, l’inoubliable personnage créé par Jean COCTEAU, et de la façon dont ce dernier brosse son portrait, d’emblée, à l’occasion de la sortie de PORTRAITS CRACHES, que Claude ARNAUD publie le 14 septembre dans la collection BOUQUINS, chez Robert Laffont…

Pour écouter cette émission

Proust contro Cocteau, da Benedetta CRAVERI/ par B. CRAVERI

0

« Marcel PROUST e Jean COCTEAU  dovevano avere già sentito molto parlare l’uno dell’altro quando, tra la fine del 1909 el’inizio del 1910, si conobbero di persona, scrive Benedetta CRAVERI sulla Repubblica del 26 luglio 2017, in un articolo intitolato « Marcel versus Jean quanto odio-amore nella strana amicizia tra due genie del ’900″. Il primo stava per compiere quarant’anni, il secono ne aveva solo ventuno.Ma si trattó dell’incontro di due « spiriti, quasi gemelli », come stigmatizzó di lí a poco PROUST, o l’inizio di un processo di « cannibalizzazione reciproca », comé ipotizza Claude Arnaud nel suo splendido Proust contro Cocteau (traduzione di Anna Morpurgo, Archinto, pp.225 euro 25) ?

« Lasciatasi alle spalle una imponente quanto definitiva biografia di COCTEAU (Gallimard, 2003), ARNAUD ha infatti voluto ripercorrere l’avventura artistica del suo scrittore d’elezione alla luce del confronto con quella dell’autore della Ricerca del tempo perduto. E una volta di più – pensiamo, ad esempio al Tolstoj o Dostoevskij  di Georges Steiner- la formula critica del doppio ritratto si rivela felice. Non solo in Proust contro Cocteau i due scrittori si rispecchiano l’uno nell’altro per meglio conoscere se stessi, ma tanto le loro sorprendenti analogie quanto la loro irriducibile diversità costituisono una chiave d’accesso privilegiata per la comprensione di entrambi ». Leggere sta recensione… O ancora


« Marcel PROUST et Jean COCTEAU devaient déjà avoir beaucoup entendu parler l’un de l’autre quand, entre la fin de 1909 et le début de 1910, ils firent connaissance, écrit Benedetta CRAVERI dans un article intitulé « Marcel contre Jean – tant d’amour et de haîne entre deux génies 1900″, publié dans La Repubblica du 26 juillet 2017. Le premier allait sur ses quarante ans, le second n’en avait que vingt-et-un. Mais s’agit-il de la rencontre de deux « esprits quasi jumeaux », comme le dit PROUST, ou du début d’un processus de « cannibalisation réciproque », comme Claude ARNAUD en fait l’hypothèse dans son splendide « Proust contre Cocteau » (Archinto, 225p. 25 €, trad. de Anna Morpurgo)?

« Laissant derrière lui une imposante – sinon définitive – biographie de COCTEAU (Gallimard, 2003), ARNAUD a voulu retracer l’aventure artistique de son écrivain de prédilection à la lumière de celle de l’auteur de la Recherche. Et la formule du double portrait se révèle une nouvelle fois féconde – pensons au Tolstoï ou Dostoïevski de Georges STEINER. Non seulement dans Proust contre Cocteau les deux auteurs se reflètent pour mieux se connaître eux-mêmes, mais leurs étonnantes analogies, autant que leur irréductible diversité, constituent une clef de compréhension privilégiée pour l’un et l’autre ». Pour lire cet article in extenso en italien

Flux RSS de Claude Arnaud
Haut de page