L’Identité

identite.jpg C’est le sujet par excellence, l’énigme que chacun cherche à résoudre. Ce figurant qu’on appelle pompeusement Soi, qu’est-il en fin de compte : un acteur qui finit par se satisfaire d’un seul rôle, ou un clown-né qui peine à se saisir, à force de se modifier?
C’est la question qui hante Paul NIEMANS, dans le Caméléon, et qui fait de STEPHANE, le héros bisexuel du Jeu des Quatre Coins, le trou noir de la tribu qui l’entoure. C’est le mystère qui taraude les imposteurs, auto-reconstructeurs et autres transformistes de Qui dit je en nous? C’est le fil rouge qui court le long de l’auto-roman de formation  inauguré avec Qu’as-tu fait de tes frères? et poursuivi avec Brèves saisons au paradis puis je ne voulais pas êre moi.
Toujours tenté de renier ce qui le constituait, chacun rêve ici d’être aisément identifiable, en même temps. Mais comment être reconnu, sinon aimé, quand on ne cesse de différer de soi ? Ce fut le dilemme de CHAMFORT comme celui de COCTEAU.
Il n’est pas simple d’accepter de devenir simple, de se résoudre à n’être qu’élémentaire. Il le faudra bien, pourtant.

 

>> Icônes

  • Vous pouvez utiliser ces tags HTML: <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

Haut de page