Archives pour novembre, 2017

CLAUDE ARNAUD à BRUXELLES

0

Le Jeudi 30 novembre à 18.30, Claude ARNAUD est intervenu à la libraire Chapitre XII de Bruxelles, au sujet de PORTRAITS CRACHES. La rencontre était menée par Monique TOUSSAINT.

Chapitre XII. 12 Avenue des Klauwaerts 1050 Ixelles. BELGIQUE

Sur les murs de la librairie, la liste des auteurs venus présenter leurs livres…

PORTRAITS CRACHES SUR FREQUENCE PROTESTANTE

0

*Le jeudi 23 novembre 2017, Claude ARNAUD a été interviewé sur FREQUENCE PROTESTANTE par Frédérick CASADESUS, dans l’émission L’esprit de réforme. Pour écouter cette interview (aller à la 25°minute de l’émission)…

Sur « La petite danseuse » de Camille LAURENS

0

LE POINT n° 2359, daté du jeudi 23 nov- embre 2017, publie un article de CLAUDE ARNAUD sur le dernier livre de CAMILLE LAURENS, La petite danseuse de quatorze ans, intitulé  » Camille et le petit rat  » (éd. STOCK). La brève existence du tout jeune modèle qui posa pour DEGAS, lequel en fit la seule sculpture qu’il montra jamais au public, fait le coeur de ce récrit touchant, écrit à six mains.

CLAUDE ARNAUD à l’émission LA GRANDE TABLE

0

Le vendredi 9 novembre, de 12 à 12.30, CLaude ARNAUD a été l’invité en direct d’Olivia GESBERT à l’émission LA GRANDE TABLE, sur FRANCE-CULTURE, pour évoquer son dernier livre, PORTRAITS CRACHES (Bouquins, éd. Robert Laffont). L’autre invité était Olivier CADIOT, venu présenter son dernier ouvrage: Histoire de la littérature récent, t. II POL éditeur) Pour accéder au podcast de l’émission sur le site de la radio

 

Pour voir la réception que ce livre reçoit en FRANCE… Et à l’ETRANGER

Pour commander ce livre, dans la liste des meilleurs ventes de critiques, d’essais et analyses de littérature sur le site d’AMAZON

 

 

 

Olivier Cadiot par Hélène Bamberger

PORTAITS CRACHES dans LE MAGAZINE LITTERAIRE

0
Dans le chapeau d’un article intitulé Gueules d’anthologie,Le Magazine littéraire n° 58, daté du mois de novembre 2017, évoque« une somme magistrale sur l’art du portrait en littérature : une anthologie des plus grandes plumes en la matière (de Montaigne à nos jours), mais aussi une histoire du genre qui dit beaucoup sur l’écriture à la française. »

« En 2006, écrit Camille Thomine, Claude ARNAUD se demandait Qui dit je en nous ? dans un essai sur la fabrique de l’identité où défilaient cas d’impostures et personnalités flottantes. Quelques années plus tard, dans Qu’as-tu fait de tes frères et Je ne voulais pas être moi, il dévoilait sa propre multiplicité : l’enfance à l’ombre d’aînés intransigeants et bien trempés et le désir d’endosser à rebours plusieurs existences. Repousser les limites du moi et s’autoriser, à chaque impasse existentielle, un pas de côté salvateur. Rien d’étonnant, donc, à le voir signer en cette rentrée une dense anthologie du portrait, genre par excellence de la construction de soi (…) « Caméléon » de nature, Claude ARNAUD glisse avec délice du réel à la fiction, de la pommade au pugilat et du grand auteur au confidentiel… si bien qu’on peut tout autant piocher au hasard du volume que se laisser porter par l’enchaînement souple et quasi narratif des effigies (…) La réussite de cette anthologie, placée sous le signe de l’ouverture, de la curiosité et de la joie, conclue Camille THOMINE, tient à ces jeux picassiens de miroirs et de collages qui témoignent de la vitalité de la littérature… mais aussi au plaisir contagieux de Claude ARNAUD, dont les qualités de lecteur se doublent d’un don certain pour le croquis. A chaque page on est frappé par la finesse de l’analyse, l’à-propos des citations et la saveur de métaphores… »

Pour lire L’intégralité de cet article… Pour acquérir ce numéro du Magazine Littéraire

Pour voir la réception que ce livre reçoit en FRANCE… Et à l’ETRANGER

Pour commander ce livre, dans la liste des meilleurs ventes de critiques, d’essais et analyses de littérature sur le site d’AMAZON


Haut de page