Archives pour juin, 2016

PARMI les 100 qui comptent pour TRANSFUGE…

0

Claude ARNAUD est parmi les 100 écrivains et cinéastes qui comptent pour Transfuge. Dans son numéro 99-100 daté de Juin-Juillet 2016, le Magazine l’inscrit, avec Simon LIBERATI, Charles DANTZIG, Jean-Noël ORENGO, Nick TOSHES, Marie NDAYE, Patrick DEVILLLE, Yannick HAENNEL, dans sa liste de favoris. Pour découvrir le sommaire de ce numéro historique et l’interview que Claude ARNAUD a accordé à Oriane JEANCOURT-GALIGNIANI

Photo: Laura Stevens

La Villa Gillet en danger…

0

Des coupes sombres dans les subventions accordées à la Villa Gillet, ce lieu unique qui attire chaque année, à Lyon et dans sa région, des centaines d’écrivains de tout pays et des milliers de visiteurs, font craindre pour l’avenir de ce lieu unique: la villa Gillet organise chaque année les « Assises Internationales du Roman« , le festival des idées « Mode d’emploi« , sans parler des multiples rencontre qui voient écrivains et collégiens se rencontrer dans la région lyonnaise… Une diminution de plus de la moitié des subventions (dont -70% de la Région Auvergne-Rhône-Alpes) laissent entrevoir une restructuration qui impliquera de nombreux licenciements, au lendemain des Assises du Roman. Pour avoir souvent constaté la qualité des échanges proposés, l’implication et l’enthousiasme des équipes concernées – la villa Gillet est l’exemple même de » l’élitisme pour tous » -, Claude ARNAUD encourage à signer la pétition en ligne demandant la restauration de ces subventions, vitales pour la bonne marche de cette institution, dirigée de longue date par Guy WALTER

Pour en savoir plus

La 16° bourse Cioran à Bruce Bégout…

0
La 16e bourse Cioran, décernée par un jury composé de Claude Arnaud, écrivain et ancien lauréat, d’Emmanuelle Bensimon-Weiler, directrice générale du CNL (représentant Vincent Monadé, président), de Belinda Cannone, essayiste et romancière, et de Verena von der Heyden-Rynsch, auteure, traductrice et spécialiste de l’œuvre de CIORAN, a été attribué à Bruce BEGOUT pour un projet d’essai intitulé « La Grande fatigue «  – un projet ambitieux, dont la forme aphoristique, ouverte, plurielle, à rebours de tout dogmatisme, exprime avec élégance les perplexités de l’auteur face à l’époque et son ambiance catastrophique« .  Le projet se présente comme « une tentative de compréhension du nihilisme qui caractérise l’Occident depuis le début du XIXe« .
Né en 1967, Bruce Bégout est déjà l’auteur de nombreux essais, publiés pour la plupart chez Allia, dont un remarquable « De la décence ordinaire » (2008) consacré à Orwell, et de quelques romans.
Décernée tous les ans à un essayiste de langue française afin de lui permettre de mener à bien un projet d’écriture si situant dans la lignée du grand essayiste roumain, créée grâce au legs de Simone Boué sur les droits d’auteurs de l’œuvre d’Emil CIORAN dont elle fut la compagne, cette bourse est dotée d’un montant de 12.000 euros. En 2015, elle avait été à l’auteur d’origine mexicaine Santiago ESPINOSA, en 2014, à Jean-Philippe ROSSIGNOL.
Haut de page