Théâtre

*LES SALONS

écrits avec Bernard MINORET, LES SALONS sortent aux éditions J.-Cl. Lattès en 1985, avec une préface de Jean-Claude Bonnet (ISBN : 85-12-45-1355-2).
La pièce est créée au Théâtre du Rond-Point à l’automne 1986 et jouée jusqu’à l’été 87 par Madeleine RENAUD (Mme du Deffand), Nicole Courcel (Julie de Lespinasse), Jacques François et Michel Duchaussoy (Horace Walpole et Guibert), dans un décor de Roberto Plate et des costumes de Dominique Borg.
“Mise en voix” la même année par Jean-Claude Penchenat, au Théâtre du Campagnol, avec Marie Déa.
(Bernard MINORET était déjà l’auteur de La FUITE en CHINE, une pièce écrite avec Danièle VEZOLLES (éd. Christian Bourgois, préface de Roland BARTHES) et des MOROT-CHANDONNEUR, pastiches écrits avec Philippe JULLIAN.
LES SALONS font se recroiser, en les dramatisant, les destins de Madame du Deffand et de Julie de Lespinasse, deux « singulières » que leur correspondance amoureuse a imposé comme des figures de proue du XVIII° siècle, l’une pour son scepticisme voltairien, l’autre pour sa sensibilité préromantique. La pièce repose sur un pari formel : à une exception près – l’aiguille dans la botte de foin – elle n’est faite que de phrases réellement dites ou écrites par les protagonistes, tous ayant réellement existé et laissé des traces (Horace Walpole, Guibert, d’Alembert). Mais le véritable enjeu du drame est bien la rivalité complémentaire des deux femmes, qui ne cessent de rechercher leur vérité, entre le brouhaha des salons qu’elles tiennent et le silence de l’amour qui les rongent, en secret. Car rien ne leur semble réel, hormis le sentiment qui les révèle à elles-mêmes, tout en les aliénant à l’élu dont elles attendent la venue. « Mais, moi, qui suis-je, se demande Mme du Deffand ? Une écoute s’il pleut, un visionnaire qui observe les nues, qui y trouve toutes sortes de formes qui se détruisent sur-le-champ. » Plus encore que la vie, l’amour est un songe dont on ne se réveille qu’à ses dépens….
Pour trouver ce livre…
POUR DÉCOUVRIR L’ACCUEIL FAIT AUX SALONS EN FRANCE
M. RENAUD dans « Les Salons », 1984, photo Enguerrand
ET à l’étranger…
Pour voir Danièle Darrieux et Arielle DOMBALE jouer les SALONS au Cinéma, dans la Nouvelle Eve…
Cette pièce est dédiée à jacques fieschi, scéariste et ecrivain. Pour voir j. Fieschi présenter en 1990 l’homme à la mer, son premier livre

 

 

 

 

 

*LE PALAIS DES POURRITURES

INSPIRE DE L’EPISODE DE CIRCE LA MAGICIENNE, qui TRANSFORME EN GORETS LES COMPAGNONS D’ULYSSE DANS L’ODYSSEE, LE PALAIS DES POURRITURES A ETE LU PAR CLAUDE ARNAUD AUX SUBSISTANCES A LYON, LE 20 SEPTEMBRE 2014, ET REPRESENTE POUR LA PREMIERE FOIS, CE MÊME JOUR, DANS UNE MISE EN SCENE D’HELENE MATTON. POUR EN SAVOIR PLUS…

POUR DECOUVRIR LE TEXTE DE CE MINIDRAME, TEL QU’IL A ETE IMPRIME A CETTE OCCASION, A 55O EXEMPLAIRES
  • Vous pouvez utiliser ces tags HTML: <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

Haut de page