Archives pour mai, 2012

AVEC MISIA SERT AU MUSEE D’ORSAY

0

Du 11 juin au 9 septembre 2012, le Musée d’ORSAY a présenté une rétrospective consacrée à MISIA SERT (1872-1950), que le musée Musée Bonnard du Cannet (16 bd Sadi Carnot, 06110 LE CANNET, tél. 04.93.94.06.06) a repris du 13 octobre 2012 au 6 janvier 2013. Figure clef de la vie culturelle européenne, de la Belle Epoque aux années 30 et de la Revue Blanche aux Ballets Russes, MISIA SERT posa pour VUILLARD, BONNARD, TOULOUSE-LAUTREC, VALLOTTON, RENOIR, inspira MIRBEAU, PROUST, COCTEAU, mais aussi STRAVINSKY, SATIE, RAVEL... Pour en savoir plus…

Les éditions GALLIMARD, en coéditions avec le Musée, publient en parallèle un ouvrage sous la direction de Guy COGEVAL, président du musée d’Orsay, et d’Isabelle CAHN, conservateur au musée d’Orsay. Il est introduit par un essai de CLAUDE ARNAUD: « MISIA, FEE VERTE« .

« Un vrai roman » écrit Guy DUPLAT dans LaLibrebe.com…

Pour en savoir plus…

Pour feuiller ce catalogue et l’acquérir en Europe

Et au Canada…

« The catalogue does an excellent job of putting forth the mountain of facts, which has never been compiled to such a degree on this important figure« , writes Debra J. DeWitte, University of Texas at Dallas, in Ninetheenth-Century Art Worldwide, Volume 12, Issue 1, Spring 2013. To read more…

TO GET THAT CATALOGUE IN THE UK

AND IN THE US...                                                                                       DEUTSCHLAND

Ottobre 2012: Adelphi pubblica MISIA, le memorie di Misia SERT, con il saggio di Claude ARNAUD, Misia, la fata verde, traduzione di Laura Frausin Guarino. Biblioteca Adelphi 598. Per trovarlo…

« …Adelphi rimenda in livreria Misia, le appassionanti, e un po’ autocelebrative, memorie scritte da Misia SERT negli ultimi anni di vita e uscite postume, arrichite da una bella postfazione di Claude ARNAUD intitolato « Misia, la fata verde » e da un affascinante apparato iconfografico ». Sergio Trombettta, La Stampa, 04.01.2013

« A bilanciare, con garbo e ironia -ma senza perdonarle niente- a pag. 221 misia: la fata verde di claude arnaud, tremendo acutissimo e molto divertente bignami della vita di misia, la musa, la donna più ritratta della storia dell’arte. “Tenersi i mariti è un’arte, ma anche in questo campo misia fu artista solo a metà.” La fée verte, la fata verde: l’assenzio con tutto quello che -nel bene e nel male- ha creato, dato, regalato. anche a noi ». Didaghini…

« Misia Sert era una «fata buona» (come la definì il poeta Pierre Reverdy)? O una «fata verde» come l’assenzio (che «rendeva geniali e al tempo stesso uccideva»), secondo l’immagine con cui la suggella lo scrittore Claude Arnaud nel saggio che accompagna le memorie da poco ripubblicate da Adelphi («Misia», 242 pagine, 19 euro)? Probabilmente, come tutte le donne di grande personalità (e di accese contraddizioni), fu l’una e l’altra ». Giornale di Brescia

Un’altro recensione, sul’sito del Corriere della sera…

E sul’ sito sololibri…

 

 

Le dimanche 18 novembre 2012, Claude ARNAUD est intervenu au Musée d’Orsay, lors d’un « Café Littéraire » consacré aux « Ecrivains à la mode » (Modérateur : Jean-Philippe Rossignol, écrivain et éditeur), qui s’est tenu dans le restaurant du Musée. Pour entendre cette rencontre…

AVEC LES ELEVES DU LYCEE DE VALOGNES…

0

Le vendredi 11 mai 2012, CLAUDE ARNAUD est intervenu au lycée CARNOT de Paris devant des élèves du lycée HENRI-CORNAT de VALOGNES, le Versailles normand (Manche), et leurs professeurs de philosophie, Pascale MADELAINE, Didier BREGEON et Jean-Louis SPRECHT, au sujet de l’identité, de ses métamorphoses, et des mille facteurs qui entrent dans sa composition mouvante.

 

 

 

Haut de page