« A Boy’s Eye View of May’ 68″ published by DELOS

0

*Le texte de la conférence que CLAUDE ARNAUD  a prononcé, en 2018, à l’occasion du 5O° anniversaire de MAI 68 à l’Université de Caroline du sud, Usa,  via Skype, a été publié par la revue DELOS et les Presses de l’Université de Floride (Vol. 34, N°2, pp. 232-239, automne 2019). Jeanne GARANE, qui l’a traduit, le fait suivre d’un texte rappelant le contexte historique et reliant cette intervention à QU’AS-TU FAIT DE TES FRERES?, le premier tome de la trilogie autobiographique de CLAUDE ARNAUD. Pour découvrir ce texte en anglais.

* »A Boy’s Eye View of May’ 68 » was delivered by CLAUDE ARNAUD in French via SKYPE at the multilingual and pluri-disciplinary 1968 in Global Perspectives conference at the UNIVERSITY OF SOUTH CAROLIANA, COLUMBIA, USA, held on February 2018. « A Boy’s Eye View on May 68″ is in many ways both an introduction to and an extremely condensed version of ARNAUD’s 2010 QU’AS-TU FAIT DE TES FRERES?, (« Where are your brothers ?« ), first of the three volumes of an autobiographical cycle. Translated by JEANNE GARANE, this lecture has been published by DELOS and the UNIVERSITY OF FLORIDA PRESS (Vol. 34, N°2, pp. 232-239, fall 2019). READ IT

 

Les 30 Meilleurs livres de l’année 2019 élus par LE POINT

0

Le jury du Point a rendu son palmarès annuel le 29 novembre 2019. Composé de Claude ARNAUD, Jean-Paul ENTHOVEN, Marc LAMBRON, Marie-Françoise LECLERE, Sébastien LE FOL, François-Guillaume LORRAIN, Thomas MAHLER, Saïd MAHRANE, Julie MALAURE, Valérie Marin LA MESLEE, Violaine de MONTCLOS, Christophe ONO-DIT-BIOT, Sophie PUJAS, Michel SCHNEIDER et Laurent THEIS, il a désigné ce qu’il lui semblait êtres les trente meilleurs livres de l’année 2019

Pour découvrir cette liste

Et encore

« Proust contre Cocteau » parmi les 50 meilleurs livres des années 2010 pour Les Inrocks

0

PROUST CONTRE COCTEAU, l’essai de Claude ARNAUD paru aux éditions Grasset en 2013, puis en Arléa poche en 2019, a été choisi parmi les 50 meilleurs livres des années 2010 par LES INROCKUPTIBLES, dans leur édition électronique du 19 novembre 2019. Pour découvrir les dix premiers titres de cette liste

Claude ARNAUD présente « Colonel Reidl » à la cité de l’Architecture de Paris

0

Le vendredi 31 janvier 2020 à 19 heures (la séance programmée le 5 décembre a été annulée du fait de la grève) CLAUDE ARNAUD présentera à l’auditorium de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, dans le cadre de la Saison viennoise et de l’exposition dédiée à Otto Wagner, Colonel Redl (Oberst Redl), un film d’Istvan SZABO (Hongrie, Autriche, RFA, Yougoslavie, 1984), avec Klaus Maria Brandauer, Armin Mueller-Stahl, Gudrun Landgrebe… (durée: 1h42). Claude ARNAUD dialoguera ensuite avec le public.

Palais de Chaillot, 7 avenue Albert de Mun, Paris 16e, Métro Iéna ou Trocadéro

Inscription conseillée, entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Pour en savoir plus sur le cycle de films accompagnant l’exposition OTTO WAGNER

…Et sur la projection du Colonel Reidl...

Sur les voyages d’OLIVIER ROLIN

0

Dans son édition électronique du 3 novembre 2019, LE POINT a publié un article de CLAUDE ARNAUD sur Extérieur monde d’OLIVIER ROLIN, livre en lice pour dernier tour du prix GONCOURT. Ce récit retrace, à travers d’élégants aller-et-retour, les innombrables voyages qu’OLIVIER ROLIN aurait fait des années 70 à aujourd’hui à travers le monde – une sorte d’autobiographie volante, autant qu’un précis sur l’ère de la mondialisation. Lire cet article

Sur « Les Jungles rouges » de Jean-Noël ORENGO

0

LE POINT, dans son édition électronique datée du 2 novembre 2019, a publié un article de CLAUDE ARNAUD sur « Les Jungles rouges« , le roman prenant de Jean-Noël ORENGO qui figure sur la dernière liste du prix RENAUDOT après avoir été sur celle du MEDICIS. Pour lire cet article en ligne…

Sur le roman-quête de Jean-Luc COATALEM

0

Dans son numéro daté du 3 octobre 2019, LE POINT a publié un article de Claude ARNAUD consacré à « La part du fils » (ed. Stock),  roman-quête que Jean-Luc COATALEM a dédié à son grand-père résistant, arrêté et déporté en 1943 dans le camp de concentration de Dora, où il contribua à fabriquer les V2 qui allaient terroriser Londres et faire la gloire de Werner von BRAUN, lequel en livrera les secrets à la NASA avant de mener avec elle la course à la Lune. Un livre placé dans la seconde liste de sélection du prix Goncourt, dans la première du prix Renaudot et et du grand prix de l’Académie française. Pour lire l’amorce de cet article

Pour découvrir version papier

(Ph: Jean-Luc Bertini)

Deux cents quarante nuances de bleu

0

Dans son numéro daté du jeudi 19 septembre 2019, LE POINT a publié un article de CLAUDE ARNAUD intitulé « Deux cent quarante nuances de Bleu », sur Bleuets, essai de Maggie NELSON qui vient d’être traduit par Céline LEROY, aux éditions du SOUS-SOL. Pour découvrir l’amorce de cette article… Pour le lire, version papier

Avec l’exposition CINEMATISSE à Nice

0

Le jeudi 19 septembre a été inaugurée, au musée Matisse des Arènes de Cimiez, à NICE, l’exposition CINEMATISSE, qui fait plus que suggérer, prouve la présence dans l’oeuvre du peintre nordique d’un désir, d’une compréhension et d’une intelligence du 7° art. Pour saluer le remarquable travail effectué par les deux commissaires, Claudine GRAMMONT, directrice du Musée, et Dominique PAÏNI, ancien directeur de la Cinémathèque française et de du développement culturel au Centre Pompidou, Claude ARNAUD a contribué au catalogue de l’exposition avec un texte intitulé: « Couleur, mouvement, rêve ». Pour en savoir plus sur cette exposition… Sur la programmation qui l’entoure

Et sur le catalogue, publié par les Editions IN FINE

Le meilleur livre de la rentrée 2019…

0

LE POINT, dans son numéro 2454 date du 12 décembre 2019, a publié un article sur Le Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale de Charles DANTZIG (Grasset). 1248 pages de réflexions, tantôt profondes, tantôt épidermiques, sur le génie, la vitalité ou l’imposture d’écrivains qu’on célèbre d’ordinaire – des centaines d’entrées aussi sur des auteurs en marge, ou confinés aux « happy few », DANTZIG crève les limites de l’écran sur lequel la critique littéraire, d’ordinaire, inscrit ses palmarès. Tout ici est libre, vivant, injuste parfois, remarquablement stimulant: le meilleur livre de la rentrée. Pour lire l’amorce de cet article… Pour découvrir sa version papier

Haut de page