Evénements

Claude ARNAUD présente « Colonel Reidl » à la cité de l’Architecture de Paris

0

Avec l’exposition CINEMATISSE à Nice

0

Le jeudi 19 septembre a été inaugurée, au musée Matisse des Arènes de Cimiez, à NICE, l’exposition CINEMATISSE, qui fait plus que suggérer, prouve la présence dans l’oeuvre du peintre nordique d’un désir, d’une compréhension et d’une intelligence du 7° art. Pour saluer le remarquable travail effectué par les deux commissaires, Claudine GRAMMONT, directrice du Musée, et Dominique PAÏNI, ancien directeur de la Cinémathèque française et de du développement culturel au Centre Pompidou, Claude ARNAUD a contribué au catalogue de l’exposition avec un texte intitulé: « Couleur, mouvement, rêve ». Pour en savoir plus sur cette exposition… Sur la programmation qui l’entoure

Et sur le catalogue, publié par les Editions IN FINE

CLAUDE ARNAUD AU PRINTEMPS PROUSTIEN

0

Le week-end du 18 et 19 mai 2019, CLAUDE ARNAUD sera un des invités du PRINTEMPS PROUSTIEN de CHARTRES, un salon du livre devant célébrer le centenaire du prix Goncourt décerné à PROUST.

Le dimanche 19 mai, de 14h-15h, à la Collégiale Saint-André de CHARTRES (scène Bathilde), il participera à une table ronde avec Luc FRAISSE (Président du Printemps Proustien et co-auteur de Marcel Proust et Reynaldo Hahn. Une création à quatre mains, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2018) et Michel ERMAN (auteur de Marcel Proust, une biographie La Table ronde, collection Vermillon, 2018) consacrée à Proust et ses contemporains.

Puis, à partir de 15 heures, il signera son Proust contre Cocteau, un essai que vient de republier les éditions Arléa en format de poche, après être sorti chez Grasset en 2013. Pour découvrir le programme complet de ce Printemps Proustien

« Proust contre Cocteau » salué par Alzie sur le site Babelio

0

ALZIE écrit, en date du 8 mars 2018, Sur le site BABELIO :  « Au-delà de la rencontre entre PROUST et COCTEAU, magnifiquement restituée, du plaisir qu’il y a à lire l’histoire complexe d’une relation de douze ans, Claude ARNAUD se fait le passeur de deux oeuvres exceptionnelles et l’explorateur subtil et pénétrant des “ateliers de la fabrique de soi” qu’il annonce dans l’avant-propos (…) Son style fait mouche lorsqu’il (r)approche ces deux êtres semblables que tout oppose dans cette formidable chambre d’échos début de siècle. Il décrypte et documente merveilleusement leurs “mécaniques” de maturation créatrice ; lente pour Marcel, héritier d’un modèle littéraire ultra classique (RACINE et Mme de SEVIGNE…) ; fulgurante pour Jean issu d’un milieu valorisant fantaisie artistique et éclectisme (…)

« Très bien écrit, très bien construit l’essai est aussi très incarné. Il brosse un fin portrait de COCTEAU en illusionniste talentueux et pressé à côté de celui, plus acéré, du génial et infernal créateur asthmatique, « l’abeille tueuse » (c’est l’hypothèse finale) dont la métamorphose puis l’aura posthume puissante poursuivra pendant quarante ans le papillon COCTEAU et dont le “miel noir” nourrira des générations entières de lecteurs énamourés. Rien d’étonnant à ce que “La Recherche” soit le pivot de ce livre : elle est l’avant et l’après de leur commune mémoire ; puisque JEAN, témoin privilégié de sa genèse et auditeur du manuscrit que lui lisait Marcel dans la chambre de liège du Bd Haussmann (on entend presque la voix de Proust), fut l’une des cinq plumes à avoir vanté “Swann” et à avoir cherché un éditeur à son ami (…)

Peut-être Claude ARNAUD écrit-il ici le prolongement inspiré du travail de proximité entrepris par l’écriture de la biographie de COCTEAU en 2003 ? (…) Mais si son empathie pour Jean transparaît rapidement dans l’essai la position de recul qui lui permet aussi de faire exister Marcel jusque dans ses penchants les plus dissimulés donne un bel équilibre à ce passionnant moment de lecture où se dessine la quête sublime de deux artistes se rejoignant, dans la recherche de leur être véritable, grâce au talent d’un écrivain qui les rend profondément humains. » Pour lire ce très beau post in extenso

La ressortie de « Proust contre Cocteau » chroniquée par Nathalie CROM dans TELERAMA

0

*Dans un article consacré à la ressortie de Proust contre Cocteau en collection Arléa-poche, Nathalie CROM parle, dans le TELERAMA n° 3607 (daté du 26 février 2019), d’un « essai brillant sur des visions opposées de la création » et précise:

« En cette année où l’on célébrera le centenaire de l’attribution du prix Goncourt à Marcel PROUST et A l’ombre des jeunes filles en fleurs, l’exégèse sans fin du génie proustien ne va cesser d’alimenter l’actualité éditoriale. Outre l’inédit Sur Proust de Pierre KLOSSOWSKI (éd. Serge Safran) (…) paraît en poche le superbe essai de Claude ARNAUD, Proust contre Cocteau. Où l’auteur se penche sur la relation que les deux écrivains ont entretenue, au fil de laquelle l’af­fection et la complicité se sont transformées en jalousie, puis en rivalité âpre, voire virulente. Un antagonisme qui est plus profondément le reflet, voire l’incarnation, de deux conceptions de l’artiste et du geste créateur, souligne Claude ARNAUD au terme de son admirable démonstration. »

 

Pour découvrir cet article in extenso

 

 

(en devanture de la libraire Gibert Joseph à Paris. ph: Anne Bourguignon)

« Proust contre Cocteau » en poche Arléa

0

*Le 7 février 2019, le PROUST CONTRE COCTEAU de Claude ARNAUD, publié aux éditions GRASSET en 2013, ressort dans la collection Arléa-Poche, n° 247, dans une édition sensiblement corrigée (ISBN : 9782363081766), sous la houlette d’Anne BOURGUIGNON.

Pour en savoir plus sur cette réédition

Pour découvrir l’accueil fait à la première édition de ce livre…

En France… et par les internautes

à l’étranger

et plus particulièrement en Italie…                      (A la lib. Gallimard de Paris, ph: Anne Bourguignon)

Pour commander ce livre, via Les Libraires…. ou via Amazon

En Belgique via la FNAC

en Espagne

et au Portugal Ou encore…

*First published by éditions Grasset, Paris, 2013, PROUST CONTRE COCTEAU , Claude ARNAUD’s essay, shall be available, the 02/07 2019, in pocket book, Arléa-Poche, n° 247.
READ MORE…  PRE ORDER… AS WELL AS

*POUR EN SAVOIR PLUS

 

Les 25 meilleurs livres de l’an 2018

0

Le jeudi 30 décembre 2018, Christophe ONO-DIT-BIOT a révélé, au Théâtre de l’Odeon, la liste des 25 meilleurs livres de l’année, établie par un jury d’écrivains et journalistes du magazine LE POINT composé de Claude ARNAUD, Jean-Paul ENTHOVEN, Marc LAMBRON, Marie-Françoise LECLERE, Sébastien LE FOL, François-Guillaume LORRAIN, Thomas MAHLER, Saïd MAHRANE, Julie MALAURE, Valérie Marin la MESLEE, Christophe ONO-DIT-BIOT, Sophie PUJAS, Michel SCHNEIDER, Albert SEBAG et Laurent THEIS. Pour découvrir cette liste, publiée par LIVRES-HEBDO

Pour voir Christophe ONO-DIT-BIOT la présenter

Le Lambeau consacré

0

Le 5 novembre 2018, les jurés du prix FEMINA ont choisi, à la quasi-unanimité, Le Lambeau de Philippe LANÇON (ed. Gallimard). Autant que l’histoire d’une reconstruction, à travers les mains d’une chirurgienne qu’on n’oubliera pas, ce livre raconte une résurrection, physique, morale et littéraire: LANÇON n’est pas seulement passé à deux doigts de la mort, le 7 janvier 2015, lors de l’attaque du siège de CHARLIE-HEBDO  par les frères Kouachi, il n’a pas que perdu le bas du visage et l’usage de la parole, il a franchi le fleuve de la mort pour revenir parmi les vivants, reconstruit à défaut d’être indemne, après des mois d’hospitalisation. Et il a trouvé dans ce drame, non seulement la preuve de sa propre humanité, comme de celle de tous ceux qui se dévouèrent à lui, au sein d’équipes médicales remarquables, mais le sujet d’un livre qui touche en profondeur par son honnêteté, sa clairvoyance et sa lucidité.

Pour célébrer Pierre GUYOTAT

0

Le 23 octobre 2018, LE POINT a publié, dans son numéro 2408, un article de Claude ARNAUD rendant compte du dernier livre de Pierre GUYOTAT, Idiotie, parut chez Grasset. Intitulé « Guyotat, le possédé », ce texte revient sur le parcours hors-norme d’un homme entièrement voué à l’écriture, à qui le jury du prix Femina a décerné un prix spécial pour l’ensemble de son oeuvre, le 5 novembre, et qui a reçu, le jour suivant, le prix Médicis..

Pour lire cet article tel qu’il a été publié dans le magazine à la sortie du livre de Guyotat.

Pour le lire sur le site web du Point, qui en a publié une autre version, plus longue

Claude ARNAUD anime un atelier d’écriture…

0

A partir du 26 septembre 2018, et jusqu’au 12 décembre de la même année, tous les mercredi, de 12 à 14 heures, Claude ARNAUD animera un atelier d’écriture auprès de l’Ecole d’écriture Les Mots, 4 rue DANTE à Paris, dans le 5° arrondissement (Métro Saint-Michel ou Maubert-Mutualité) – un atelier ouvert à tous.

Il s’agira d’apprendre à esquisser puis à construire le portrait d’un être vivant, ou mort, de le (la) décrire, à la fois physiquement et moralement, en usant des seuls mots, jusqu’à conférer à ce modèle une existence propre, une singularité et une intimité qui la rendent reconnaissables à d’autres, même à ceux qui ne le (la) connaîtraient pas.

Pour en savoir plus sur le déroulement de cet atelier

Haut de page