* « La biographie de Claude ARNAUD est pleine de scènes où les histoires individuelles croisent l’histoire collective: sa description du Paris occupé restitue ainsi l’atmosphère oppressante d’une ville où les horloges avaient été mises à l’heure allemande. Une biographie s’appuie sur des faits, mais un des plaisirs du genre est le contraste palpable entre le monde dans lequel le sujet vit, et le monde tel qu’il est perçu par le sujet », écrit Anne STILLMAN dans un remarquable article intitulé Cocteaux, publié par la London Review of Books (vol. 39 N°14, 13 juillet 2017) Pour lire cet article (en anglais)

« ARNAUD’S BIOGRAPHY is full of scenes where individual and group histories intersect; his account of occupied Paris, for instance, captures the eerie atmosphere of a city where clocks were set to German time. A literary biography deals in facts, but some of the pleasure of the form is in the palpable contrast beetween the word in which the subject lives, and the word as it appears to the subject« , writes Anne STILLMAN in a brillant essay untitled Cocteaux, in the London Review of Books (vol. 39 N°14, 13 july 2017) Read that essay